Le Fonds de dotation Résidétape

Créé en 2016, le fonds de dotation Résidétape soutient les actions en faveur du lien emploi-logement. Sa création vise à élargir et renforcer les moyens mis en œuvre au service d’actions favorisant l’accès au logement autonome des publics précaires ayant un lien à l’emploi. 

Un fonds de dotation pour faciliter l’accès au logement autonome

Depuis plusieurs années, nous observons une précarisation accrue des personnes vivant dans les Résidétapes et une difficulté croissante d’accès au logement autonome. Cette dernière est également renforcée par les barrières financières liées à l’accès au logement privé (frais d’installation divers, cautions et paiements à l’avance….

Par son action, Résidétape accélère l’accès au logement autonome et facilite la réalisation des parcours professionnels de tous. Depuis sa création, ce sont près de 10 000 personnes qui ont été accompagnées. La création du fonds de dotation Résidétape vise à élargir et renforcer les moyens mis en œuvre au service d’actions facilitant l’accès au logement autonome des publics précaires ayant un lien à l’emploi. 

Un soutien pour faciliter l’accès au logement autonome des jeunes actifs 

La question de l’accès au logement autonome est aujourd’hui un élément clé de l’accès et du maintien dans l’emploi. La tension sur les marchés de l’immobilier d’une part, notamment dans les zones tendues (Ile-de-France, PACA) et la tendance à la précarisation du marché du travail renforcent cette difficulté.  
La fluidité des parcours résidentiels se heurte aujourd’hui aux difficultés liées à la prise d’un logement autonome : 

  • Freins financiers : dépôt de garantie, frais d’agences, quittancement à terme à échoir, ameublement et aménagement de l’appartement, frais d’installation et de déménagement…
  • Difficultés d’appropriation du logement : premier logement autonome, complexité de la gestion des charges, intégration dans l’environnement. 

Cette problématique concerne en particulier les publics jeunes en situation de premier emploi, ou en situation d’emploi précaire (CDD, stages, …). En 2016, on observe notamment que : 

  • un jeune actif sur quatre serait encore "cohabitant", c'est-à-dire hébergé par ses parents ou par un tiers
  • plus d'un jeune actif sur cinq affirme avoir dû revenir au logement familial après une expérience de logement autonome
  • faute de soutien financier, 39% des jeunes reconnaissent avoir déjà renoncé à un logement en raison du coût trop élevé de la caution

Le logement est un facteur-clé de la socialisation. Le premier logement autonome est associé à l’autonomie et l’émancipation par 94 % d’entre eux et près de 9 jeunes sur 10 y voient le symbole du passage à la vie d’adulte. (Source : Sondage MACIF Opinion-Way – Juin 2014).

La création du fonds de dotation Résidétape vise à élargir et renforcer les moyens mis en œuvre au service d’actions favorisant l’accès au logement autonome des publics précaires ayant un lien à l’emploi. 

Les dispositifs financés par vos dons

Le fonds de solidarité

Une partie de vos dons sont utilisés par le fonds de solidarité de Résidétape. Il aide à financer directement des aides permettant de favoriser le logement autonome pour les personnes ayant un lien à l’emploi.  

Venir en appui des dispositifs de relogement pour permettre de simplifier les sorties de résidences, par exemple : 

  • Une prise en charge des frais d’équipement pour entrer dans un logement (ameublement)  
  • Prise en charge de l’avance sur caution pour les personnes n’ayant pas accès au Loca-Pass 
  • Prise en charge d'une partie des travaux d'adaptation du logement au handicap pour faciliter l’accès à un logement dans le parc privé
  • Aide au financement du dépôt de garantie 
  • Aide au paiement des frais de déménagement et d’installation 
  • Aide au paiement des frais d’agence

Aide suite à un accident de la vie qui peut fragiliser la situation financière des habitants en situation de relogement : 

  • Frais d’huissier ou de procédure (divorce par exemple) 
  • Impôt sur le revenu (suite à une basse significative de revenus) 
  • Frais d’obsèques et/ou de déplacement

Tout résident ou co-résident depuis un mois minimum au sein d’une Résidétape ou d’un logement diffus dans le cadre de la colocation quel que soit sa situation face à l’emploi (salarié, stagiaire, apprenti, demandeur d’emploi) peut en bénéficier. Le dossier de demande d’aide est monté en lien avec le conseiller social présent sur la Résidétape, qui réalise un diagnostic de la situation et sollicite le fonds de dotation. Cette demande sera source de proposition au comité d’attribution des aides. 
Un comité d’attribution se réunit tous les mois au niveau national avec l’ensemble des demandes préalablement envoyées par les conseillers sociaux. En fonction des situations présentées, la commission décide du montant de la subvention allouée. L’ensemble des décisions sont remises à chacun des travailleurs sociaux afin qu’il signifie la réponse au résident demandeur et un virement est effectué dans les 10 jours suivant la commission.

Les nouvelles formes d’habitat

Le fonds de dotation a aussi vocation à participer au développement des nouvelles formes d’habitat, le développement de l’offre de colocation en Île-de-France est un enjeu fort pour répondre aux besoins des jeunes actifs. Les dons permettent l’achat de mobilier et le financement d’activités pour renforcer la cohésion entre les colocataires. Nous développons également une offre de logement temporaire pour les travailleurs des chantiers du Grand Paris Express, en proposant une solution de logement temporaire pour les travailleurs en grand déplacement comme à L’Haÿ-les-Roses où nous proposons des logements clés en main, pour des personnes seules ou en colocations dans des immeubles qui seront détruits d’ici 2 ans. 

La foncière Résidétape

La foncière Résidétape permet de financer de nouveaux projets  de résidence ou des projets innovants en résidence (services pour les résidents, tiers-lieux..)